La perfection est-elle atteinte du jour au lendemain après notre conversion ?

La perfection est-elle atteinte du jour au lendemain après notre conversion

Si vous êtes adulte, il a fallu quinze  à vingt ans pour atteindre votre stature. C’est une longue période ; pendant laquelle vous avez sans doute éprouvé plusieurs « douleurs de croissance ».

 

Le christianisme n’est pas différent ! Vous êtes sans doute tombé, vous vous êtes écorché les genoux et  vous avez désobéi aux parents à plusieurs reprises avant d’atteindre l’âge adulte. Le christianisme n’est pas différent ! Ne vous découragez pas et n’abandonnez pas votre croissance, un enfant ne se décourage pas et « n’abandonne » pas la vie simplement parce qu’il est tombé et s’est blessé au genou etc. Lorsque votre enfant tombe, vous lui dites de se relever, parce que cela fait partie de la vie. Le christianisme n’est pas différent !

Les petits enfants veulent toujours croître plus rapidement que la vie ne le permet. Bien que l’enfance soit merveilleuse sous plusieurs aspects, on dirait que les jeunes ne peuvent attendre l’âge adulte. Le christianisme n’est pas différent !

 

Mais un christianisme adulte, mature et pleinement développé ne s’atteint qu’après avoir pratiqué pendant une longue période la bonne façon de vivre.

 

Mais qu’arrive-t-il si nous péchons ? Nous avons établi que tout être humain pèche. Le chrétien nouvellement engendré doit-il s’attendre à continuer ainsi ? La perfection est-elle atteinte du jour au lendemain

Non pas ! Il existe, dans les Écritures, un long passage, très utile, qui traite du pardon et des autres choses qui s’y rapportent.

Le verset suivant est très instructif mais seulement si vous prenez le temps de le lire tous ceux qui l’accompagnent : « … Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ… afin que notre joie soit parfaite. La nouvelle que nous avons apprise de lui, …c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés. », (I Jn 1 :3 – 2 :2).

Il y a plusieurs enseignements importants ici. Ouvrez votre Bible et examinons ce passage, un verset à la fois.

Verset 3 : Jean, le dernier apôtre vivant de la Bible, parlant au nom des apôtres (« nous »), explique que la véritable communion d’un chrétien se fait sur le plan spirituel avec Christ et le Père. Ce n’est qu’à travers Eux que les chrétiens peuvent avoir une véritable communion les uns avec les autres.

Verset 4 :Le but de Jean est de montrer aux gens quelle est la véritable source de joie permanente dans sa plénitude.

Verset 5 : Le vrai Dieu représente la lumière — Il « est lumière » — et il n’existe rien de ténébreux dans ce qu’Il fait ni dans ce qu’Il est. La personne qui est en communion avec le vrai Dieu de la Bible veut venir à la lumière et sortir des ténèbres de ce monde.

Verset 6 : C’est le premier de cinq versets commençant par « si ». L’utilisation de ce mot sous-entend toujours l’existence de conditions. Ici, ce sont des conditions impliquant le libre-arbitre. Plusieurs personnes prétendent « connaître » Dieu, être en communion avec Lui, mais ils ne connaissent ni ne pratique Sa VÉRITÉ dans leur vie. Jean dit que cela fait simplement d’eux des menteurs, (2 :4).

Verset 7 : Le sang du Christ continue toujours à couvrir tous les péchés — les erreurs, les fautes, les faiblesses et les imperfections — de la personne qui s’efforce de marcher dans la vérité divine et en communion avec les autres vrais chrétiens. Même s’ils n’en ont pas l’intention, les chrétiens trébuchent parfois et doivent se remettent sur la bonne voie.

Verset 8 .: Ce verset est très important. Les chrétiens doivent admettre qu’ils pèchent. L’expérience m’a montré que se mentir à soi-même (Jér 17 :9)

est la raison principale pour laquelle les gens ne croissent pas et ne peuvent vaincre comme ils le devraient.

Se mentir à soi-même demeure un mensonge.

Et la vérité ne peut résider chez une telle personne.

 

Versets 9 et 10 : Le verset 9 ne parle pas d’une personne charnelle et non convertie. Pour celle qui reconnaît ses péchés et les confesse, ces versets sont évidents. Jésus-Christ est présent pour laver — NETTOYER — le vrai chrétien lorsqu’il s’est momentanément éloigné de la lumière de la Parole de Dieu et de Sa Loi.

Un chrétien doit apprendre à vaincre. Tout comme apprendre à jouer du piano ou à peindre un beau tableau, cela ne peut s’apprendre du jour au lendemain.

Chapitre 2, versets 1 et 2 : Jean utilise le terme affectueux, « Mes petits enfants » parce que c’est ainsi que Dieu voit Ses fils et Ses filles engendrés. Nous sommes tous de petits enfants à Ses yeux. Il sait qu’Il doit nous surveiller de la même manière que des parents humains le font pour leurs propres petits enfants. Dieu aimerait bien que nous ne péchions pas. Par contre, lorsque nous le faisons, Christ Se tient devant le Père en tant que notre « Avocat ». En tant que notre Souverain Sacrificateur (Héb 4 :14-16).

Jésus est là littéralement pour encourager Ses jeunes frères et sœurs en présence de Son Père. Il sait ce que c’est que de combattre et de vaincre le péché et Il offre force et miséricorde à ceux qui avouent en avoir besoin.

Les quatre versets suivant I Jean 2 décrivent le chrétien fidèle comme quelqu’un qui observe à mettre en pratique la Parole de Dieu et s’efforce de marcher comme Christ l’a fait en vivant le même genre de vie (verset 6). C’est quelqu’un qui observe la Parole de Dieu, s’efforçant de ne pas faire de compromis. Il cherche constamment à faire ce qui est bien.

Lorsque vous trébuchez, et parfois tombez, souvenez-vous des paroles de David : « L’Eternel affermit les pas de l’homme, … s’il tombe, il n’est pas terrassé, car l’Eternel lui prend la main. », (Ps 37 : 23-24).

Tout comme un parent soulevant et affermissant un enfant, Dieu relève et soutient régulièrement Ses enfants. Que cette merveilleuse promesse de Dieu vous encourage lors que vous vous sentez découragé parce que vous avez chuté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :