Anne Franck baptisée malgré elle par les Mormons

Anne Franck baptisée malgré elle par les Mormons

 Nous rapportions la semaine dernière la conversion post mortem des parents du célèbre chasseur de nazis, Simon Wiesenthal par l’église mormone.
A son tour, Anne Franck aurait été baptisée dans un rituel « par mandataire ». Un autre – et symbolique – cas de conversion post mortem de victime de la Shoah.
La « cérémonie » se serait tenue la semaine dernière, dans l’église » Jésus Christ des saints des derniers jours » en République dominicaine.
Elle a été révélée par Helen Radkey, une ancienne membre de l’église mormone, aujourd’hui virulente pourfendeuse de ces pratiques des mormons.
Les mormons ont constitué une vaste base de données généalogique, qu’ils utilisent pour ce type d’opérations douteuses.
Ces baptêmes post-mortem, réalisés « par procuration » (sous entendu sans l’accord des intéressés), sont aussi connus sous le nom de « baptême pour la mort ». Ils donnent la possibilité aux membres de cette église, des baptiser les personnes décédées sans aucun consentement, pour leur « offrir une chance de rejoindre l’église dans leur autre vie ».
En 2010, les mormons, après des rencontres avec les principaux leaders juifs américains avaient promis d’arrêter ces baptêmes forcés, force est de constater qu’ils n’ont pas tenu parole.
Les parents de l’écrivain et Prix Nobel Élie Wiesel ont également été soumis à un baptême post-mortem. Wiesel a interpellé un des candidats à l’élection présidentielle américaine, Mitt Romney, lui-même mormon, pour qu’il fasse cesser ces pratiques, d’autant plus odieuses lorsqu’il s’agit de victimes de la Shoah.
Et en France? Les Mormons revendiquaient 37 000 membres en France en 2007; d’autres sources estiment leur nombre autour de 50 000. Sur le site Internet de l’ « église de Jésus Christ », la question de la généalogie est très claire, nous en reproduisons un passage :
Les membres de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours aussi connus sous le nom de Mormons sont activement engagés dans les recherches familiales.
Beaucoup de saints des derniers jours font des recherches pour identifier leurs propres ancêtres.
En accord avec les enseignements de l’Eglise, les membres ont une obligation envers ces personnes qui sont décédées sans avoir connu l’Evangile de Jésus-Christ lors de leur vie terrestre. L’Eglise gère la plus grande bibliothèque généalogique au monde: La Bibliothèque d’Histoire Familiale, à Salt Lake City en Utah (USA). Elle est ouverte au public et offre un accès à des millions de registres de naissance, mariage, décès et autres archives.
Ainsi, en France aussi,  » les membres ont une obligation de faire découvrir l’Evangile aux personnes décédées ».

par Gerard Fredj

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :