11 septembre 2001

Sur quoi bâtissons-nous notre vie ?

Cette vie ici-bas est faite de souffrance. Certaines personnes, devant la souffrance sont désemparées et ne savent quoi faire. Plusieurs attitudes possibles : Se plaindre sans arrêt ! Ou encore faire comme l’autruche, mettre la tête sous le sable. Mais il existe une autre possibilité : Venir à Jésus, car il est et a été la solution pour des milliers de personnes. Dieu peut tout faire, sauf ce qu’il s’interdit lui-même : Vous forcer. Alors la décision vous appartient à VOUS et personne d’autre. N’attendez pas qu’il soit trop tard, car quand il est trop tard, vous ne pouvez plus faire machine arrière.

CLIQUEZ http://connaitredieu.jesus.net/

~ NE DORMONS PAS ~

Ne prenons pas ce titre à la lettre. La Bible nous parle du sommeil nécessaire et réparateur. Il peut être agité à cause des aléas de l’existence.

Quant à nous, croyants, de jour ou de nuit, nous sommes appelés à nous reposer en CHRIST.   Il y a un sommeil dangereux qui nous éloigne de la vigilance : c’est le sommeil spirituel.   Jonas s’est endormi au fond du bateau et la tempête ne l’inquiétait nullement : insouciance devant les besoins du moment.

La Bible dit : « C’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru (Romains 13/11) »   Les temps particuliers sont un appel à la vigilance, non seulement à cause du retour du Seigneur en gloire ou par la mort, mais aussi devant la détresse de nos contemporains.

Que les inconvertis soient plongés dans le sommeil, on peut le comprendre ; le chrétien, lui, doit se tenir éveillé !   Dalila a réussi à endormir Samson sur ses genoux. À force d’être sollicité, Samson est tombé dans le piège et a perdu sa force.

Ne nous laissons pas endormir par ce monde et ses tentations, ses sollicitations néfastes. Il y a toujours le revers de la médaille.

Ne perdons pas notre force, notre vigueur, pour faire connaître au monde le salut de DIEU.   Les disciples n’ont pas fait beaucoup mieux dans le jardin de Gethsémané, bien que JESUS ait été là. Étaient-ils conscients du moment qu’ils vivaient ?

La Parole de Jésus retentit encore : « Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi (Matthieu 26/40) ».

Le sommeil nous a-t-il atteint dans le domaine de la prière ?

Si le Seigneur nous invite à nous retirer dans notre chambre et à fermer la porte, ce n’est pas pour dormir, mais pour entretenir notre communion avec lui.   Eutychus a lui aussi plongé dans un profond sommeil qui n’a pas été réparateur, mais destructeur, et qui l’a fait basculer du mauvais côté.

Nous pouvons écouter sans entendre ! Ce que nous entendons est bon pour les autres, mais pas pour nous.

La Parole de Dieu peut nous aider à rester éveillés, elle tient notre foi, notre amour en réserve pour le Seigneur, intact comme au premier jour. Gloire à DIEU !

Dominique ROSAY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :