La maîtrise de soi

 

Galates 5:22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi.

La maîtrise de soi au menu

La maîtrise de soi

Il y a des circonstances, des situations, parfois une remarque, où nous pourrions perdre  « la maîtrise de soi »,  à ce moment là  nous avons besoin de l’assistance du St- Esprit.

Posons-nous la question, Qui est souverain dans ma vie ?

Nous commençons une semaine, une journée en prenant de bonnes décisions et nous passons chaque jour par différentes émotions. Qui décidera de ce que nous ferons et la raison pour laquelle nous prendrons telle ou telle décision ?

La maîtrise de soi  est une des plus grandes aptitudes que nous pouvons posséder. Cependant ce  n’est pas notre propre aptitude qui peut nous rendre en-kratos (maître de soi). C’est le fruit de l’Esprit qui se développe en nous si nous sommes attachées à Jésus, et qui atteint sa maturité dans notre marche avec Lui.

Il y a beaucoup de gens qui possèdent la maîtrise de soi dans certains domaines de leur vie et dans  d’autres ils tombent.

Dans le Nouveau Testament, ce terme se réfère au Saint-Esprit, dans le sens de rendre quelqu’un capable de maîtriser ses sentiments, ses émotions ou de résister à certaines passions : l’impureté, l’alcool, le tabac, la drogue, le jeu, la magie, etc. Des choses  qui font obstacle à l’accomplissement de sa tâche divine.

La maîtrise de soi est la réponse à la question : Comment faire pour résister à la tentation. Paul écrit dans Galates 5 : 19 à 21

Or, les œuvres de la chair, sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution.

L’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes.

L’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables.

Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.  

Cette liste peut paraître extrême par rapport à ce que nous pouvons entendre ou lire habituellement notamment  dans les médias. Cependant, même des chrétiens peuvent pratiquer ces choses dont Paul parle. C’est certainement une des raisons pour lesquelles il voulait que nous  comprenions la différence entre céder  à un désir charnel et marcher dans l’Esprit.

La nature pécheresse fait partie de la vie de chacune d’entre nous, et la seule manière de la maîtriser est de vivre par l’Esprit.

Nous trouvons dans dans Galates 5: 22, la liste sur le fruit  de l’Esprit.

C’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; cela commence par l’amour et finie par la maîtrise de soi            .

Dans cette liste il y a « la maîtrise de soi ». Posséder la maîtrise de soi, aide à   grandir dans les vertus qui l’accompagnent. Toutes ces vertus œuvrent ensemble, tandis que l’on affronte des situations et des tentations  différentes dans la vie.

Comment grandir dans la maîtrise de soi

Quoi qu’il puisse nous arriver, que ce soit la persécution, le stress ou un mauvais désir, nous devons gérer la situation comme l’aurait fait Jésus. Il a utilisé chaque vertu  du fruit de l’Esprit au fur et à mesure qu’il a été confronté aux gens où à des situations difficiles.

Il y à 15 jours j’ai rencontré un frère qui m’a dit ceci : « Il arrivait en voiture au culte et devant la salle il y avait une place pour sa voiture, mais  une autre personne se garait juste devant, alors le frère  lui a demandé gentiment de s’avancer un peu pour qu’il puisse s’y mettre. La dame a très mal pris son intervention et à commencé à l’injurier, mais le frère comme un vrai chrétien est resté calme et s’est excusé de l’avoir importunée. En fait il  a eu une place juste devant la voiture de cette dame. Alors, le frère lui a dit : « Voyez-vous madame, il n’y avait pas lieu de vous énerver ». Il a exercé «la maîtrise de soi» et cependant il y avait de quoi s’emporter.

Quand nous aimons, nous sommes plus joyeux. Quand nous avons l’amour et la joie, nous avons également la paix ; lorsque nous possédons ses trois fruits nous avons normalement  la patience. Quand ces portions du fruit sont acquises, le fondement est posé pour goûter à la maîtrise de soi. Nous vivons alors plus équilibrées et nous  avons la force de résister à  la tentation .

Beaucoup de gens sont devenus esclaves de leur estomac. Il nous faut bien manger pour vivre, mais ils ne savent plus manger avec modération, ils ne savent plus s’arrêter, ils se laissent tenter en passant devant une pâtisserie  ou d’autres petites gourmandises. J’ai remarqué des personnes qui sont toute la journée à grignoter et se plaignent de prendre du poids, c’est un manque évident de «la maîtrise de soi»

A cause du stress causé par les circonstances de plus en plus difficiles du travail, des moyens de  transports, de la circulation, du bruit … les gens créent en eux une dépendance à certains médicaments qui  sont sensés  les aider, par exemple les antidépresseurs. Nous pouvons le comprendre, ils cherchent  un refuge, un échappatoire à leur souci

De la même manière, certaines personnes s’adonnent excessivement à leur travail, au sport, à la télévision, à d’autres activités qui ne sont pas mauvaises en soi, si on sait les pratiquer avec modération et selon les principes que Dieu nous enseigne dans sa parole .

Sans la maîtrise de soi une habitude ou un comportement peut nous entraîner dans des situations malheureuses et même nous culpabiliser. Les désirs de la chair, entre autres les plaisirs sexuels,  deviennent exigeants et dominent ceux qui s’y livrent.

L’influence de la foi

Il y a actuellement de plus en plus de preuves scientifiques et d’études médicales qui confirment que ceux qui fréquentent régulièrement une église et qui ont une foi constante se portent mieux physiquement et mentalement. Nous sommes « programmés pour croire en Dieu ». Notre plan génétique est tel que croire en un absolu infini fait partie de notre être.

Voici quelques constatations faites par les statisticiens :

L’abus de l’alcool, est bien plus fréquent parmi ceux qui n’ont aucun ou peu d’engagement religieux. Une étude a permis  de constater que près de 89% , des alcooliques disent ne croire en rien et auraient perdu l’intérêt pour la religion dès leur jeunesse .

Dans le domaine de la drogue, de nombreuses études ont mis en évidence une corrélation inverse entre un  engagement religieux et l’usage de drogues.

Parmi les jeunes, l’importance de se droguer c’est d’oublier leur souci, de rentrer dans un autre monde, de planer !

Une étude faite sur trois années a démontré la relation entre l’usage de drogues et le crime, la violence, chez les drogués.

Dans 80% des délits criminels l’alcool ou la drogue  sont impliqués .

Parmi ceux ou celles qui ont été délivrés, beaucoup ont déclaré que le Seigneur avait été pour eux le seul moyen pour s’en sortir, et nous en avons souvent des témoignages évidents. Gloire au Tout-Puissant Libérateur.

La dépression et le stress. Plusieurs études ont fait ressortir que plus le niveau d’engagement  de foi est élevé, plus bas se trouve celui du stress et de la dépression.

Cela me paraît logique, lorsque nous sommes engagées à suivre Jésus, à ce qu’Il devienne notre ami, notre confident, nous Lui apportons nos soucis, Il est fidèle et apaise notre cœur. IL nous communique « la maîtrise de soi » pour surmonter toute difficulté et nous pouvons proclamer que nous sommes heureuses de Lui appartenir

Le suicide. Les gens qui ne fréquentent pas un église sont quatre fois plus suicidaires que ceux qui y vont souvent, et nous trouvons cet état d’esprit chez les drogués, les alcooliques, chez les gens fragiles psychologiquement

L’équilibre dans la famille. Il a été constaté que dans les foyers chrétiens, les relations sont évidentes pour la solidité du couple et le fait d’être rattaché à une église, contribue à faire des familles saines et équilibrés . L’influence de parents croyants est très forte sur leurs enfants, ce qui est très important dans leur éducation, afin de leur donner des lignes directives morales, fondées sur les écritures Parole Vivante  de Dieu.

Lorsque le Seigneur est au centre de la famille, c’est un facteur important pour l’harmonie familiale , de stabilité et  d’équilibre.

Comprendre la maîtrise de soi et la discipline

La maîtrise de soi et l’autodiscipline vont ensemble. Paul à écrit aux Corinthiens :

Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul reçoit le prix ? Courez de manière à l’obtenir ; Tout lutteur s’impose toute espèce d’abstinences ;  eux, pour recevoir une  couronne corruptible, nous, pour une couronne incorruptible Corinthiens 9 :24-25.

La Parole de Dieu nous enseigne  sur la manière de remporter des victoires dans notre vie, d’atteindre la perfection , en attendant notre départ  pour la rencontre avec le Père.

La vie est une course, une lutte, et ce qui est merveilleux c’est qu’avec la grâce de Dieu, tout croyant peut être victorieux et heureux. L’apôtre Paul a écrit :

Je puis tout par celui qui me fortifie. Philippiens, 4 :13

Cela est vrai pour chacune d’entre nous. Avant de connaître Jésus nous étions souvent dépassées, découragées par les difficultés, nous ne possédions pas la « maîtrise de soi ».

Maintenant que Jésus vit en nous par le Saint –Esprit, nous possédons cette capacité.

Gagner la course de la vie demande la maîtrise de soi.

Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu’un héros. Et celui qui est maître de lui – même que celui qui prend des villes. Proverbes 16. 32 .

La discipline est cruciale dans la course de la vie. Notre génération  souffre d’un manque de détermination. Nous devons constamment discipliner notre corps en évitant trop d’activités qui pourraient occasionner de graves problèmes de santé notamment.

Nous devons maîtriser nos pensées  et ce n’est pas toujours facile car nous sommes sollicités par tant de choses :  la télé, Internet, la lecture, les spectacles, etc. Nous devons sélectionner les programmes ou nos lectures, afin de ne pas laisser nos pensées vagabonder. Il nous faut  nourrir notre esprit de bonnes choses, de vérité et de pureté, développer notre habitude dans la lecture et la méditation de la Bible , la prière et le jeûne.

A cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance  la patience, à la patience la piété.2 Pierre. 5et 6

Si nous gardons les yeux fixés sur Jésus, nous atteindrons le but, nous finirons notre course finale, et lorsque nous arriverons au ciel, nous comprendrons que tout cela en valait la peine.

Rappelons nous cette parole de Jésus :

En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. Jean 8:34,36

La maîtrise de soi est cette vertu, produite en nous par notre communion avec notre Seigneur, qui nous permet d’être libre à l’égard de tout ce qui pourrait nous asservir.

Ceux qui sont à Jésus–Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. Galates 5:24,25

Enfin, Jésus  dit encore :

Je suis venu, afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance. Jean 10 :10

Saisissons donc avec foi la vie qu’Il nous offre dans sa grâce et rendons lui gloire pour son amour, sa patience et sa miséricorde.

Yvonne Guyot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :