«J’étais la star de Santa Barbara. J’ai tout quitté le jour où j’ai rencontré Dieu.»

«J’étais la star de Santa Barbara.

J’ai tout quitté le jour où j’ai rencontré Dieu.»  

Elle commence par un long soupir. Marcy Walker a l’habitude qu’on lui rappelle son passé télévisuel. Mais elle a de l’humour, aussi. «Eden Capwell est toujours bien vivante en Ukraine et en Roumanie, plaisante-t-elle. Santa Barbara est encore diffusé là-bas.» Elle évitera cependant de se rendre à Kiev ou à Bucarest dans les prochains mois. Sans trop de difficultés. «Je suis attendue au boulot tous les jours, à 10 heures tapantes…» Pas une caméra à l’horizon, pourtant. A 45 ans, Marcy Walker prêche auprès d’enfants dans une église communautaire de Lake Forest Community, en Caroline du Nord. «On a plusieurs vies. Ma nouvelle carrière est plus spirituelle. Et plus reposante, aussi…»

Rappelez-vous. Dans une vie antérieure, entre 1984 et 1993, elle n’a pas vraiment chômé. Sur les hauteurs de Santa Barbara, Eden Capwell a vécu une longue histoire d’amour contrariée (avec Cruz Castillo) et épousé le méchant Kirk Cranston (qui tentera de la noyer). Entre autres mésaventures, elle a été accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis. Après avoir souffert d’un grave dédoublement de personnalité, elle est même passée pour morte. Et ressuscitée bien sûr. Marcy Walker en sourit encore : «Le problème avec ce genre de feuilleton, confie-t-elle à Closer, c’est que la trame ne s’épuise jamais. Même quand vous mourez, les scénaristes arrivent à vous faire renaître.»

Après la diffusion du dernier épisode de Santa Barbara, en 1993, elle enchaîne pendant dix ans avec La Force du Destin, un autre soap américain, jamais diffusé en France (sic). «A un moment, j’ai eu besoin de retrouver une certaine authenticité. Ici, je m’émerveille de découvrir des conducteurs qui s’arrêtent pour laisser passer les piétons ou des gens qui prennent vraiment le temps de faire connaissance.» Son changement de vie s’est amorcé progressivement, après la naissance de son fils Taylor, en 1989. «Quand il a commencé l’école primaire, je me suis impliquée au sein de ma paroisse. Peu à peu, je suis devenue une de ces bénévoles insupportables dont personne n’arrive à se débarrasser ! J’ai fini par penser que cette vocation me comblerait davantage que la télévision.»

En élevant son fils, Marcy a redécouvert Dieu. «Je n’ai pas été élevée dans une famille particulièrement croyante. J’ai renoué avec la spiritualité à l’âge adulte, à une époque où j’étais mère célibataire. La Bible m’a aidée à traverser pas mal d’épreuves, à assumer mes défauts.  Naturellement, après, j’ai eu davantage envie d’aider mon prochain.» Marcy passe un cap en épousant Doug Smith, en 1999. Avec son quatrième mari – et elle l’espère, le dernier – elle aspire à davantage de tranquillité.

Pour retrouver un anonymat relatif, elle adopte, dans le travail, son nom d’épouse. En 2006, sous le nom de Marcy Smith, elle répond à une offre d’emploi publiée par l’église de Lake Forest Community. «Ils cherchaient une directrice d’études pour le département consacré aux enfants. Nous avons été soixante à postuler, dont la plupart avaient étudié la théologie.  Finalement, j’ai été prise pour mon enthousiasme.»

Marcy voit passer cinq cents enfants par semaine, avec lesquels elle lit des textes bibliques ou monte des pièces de théâtre. «Pour les petits, je suis une animatrice comme les autres. Les parents parfois me posent des questions. Je leur réponds sans problème. Je repense avec tendresse à Santa Barbara, mais sans regrets.» Il y a des questions auxquelles elle n’échappera jamais (réponse : non, elle n’a pas gardé contact avec Cruz Castillo, désolé). C’est la vie. Enfin, sa vie d’avant. Elle aspire aujourd’hui à des questions plus spirituelles. Il était une foi…

Publicités

3 Réponses

  1. Magnifique! Quel beau fil conducteur que Dieu donne à certaines personnes pour qu’elles puissent connaître notre Sauveur!
    Que cela soit vrai pour qu’elle puisse apprendre et mieux connaître notre Créateur et son Fils Jésus.

  2. j’ai bien connu ce feuilleton il y a quelques années, et , en effet j’avais appris il y a quelque temps que l’héroïne Marcy Walker était devenu chrétienne cela a été pour moi une agréable surprise.
    Que le Seigneur lui montre ce qu’est la vie réelle avec LUI,afin qu’elle découvre le chemin que le Seigneur a tracé pour elle, et que part la foi, elle puisse mener sa famille avec elle dans les lieux céleste., et merci au Dieu de la vie qui se laisse trouver part ceux qui le cherche .

  3. Quand Dieu nous veut à Lui,Il nous trouve!Quand Il veut un coeur qui Lui appartienne,Il oeuvre dans le secret!La vraie liberté pour nous à ce moment,c’est de Lui répondre » présent  » car nous jouerons alors dans son feuilleton divin: »LE PARCOURS D’UN PECHEUR PARDONNE »!Mais, chacun a son appel en son temps et dans le feuilleton que Dieu propose,ce n’est pas du cinéma mais bien la « vraie vie »et il nous la donne en abondance!Nous sommes aussi les acteurs de notre Seigneur,actifs dans sa vision divine à savoir: »gagner le monde entier à sa cause »!Après tout,n’est-ce pas Lui qui a « TOUT ACCOMPLI »?Alors,travaillon​s bien,car le TOURNAGE a déjà commencé et les acteurs sont sur le plateau!Accomplissons le travail pour le Maître et notre récompense sera grande! A.D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :