TEMOIGNAGE DE Sabrina, juive messianique

Sabrina, juive messianique

Shalom ! je m’appelle Sabrina Babin, je suis franco-israélienne. Ma mère était juive ashkénaze, ce qui signifie que sa famille vient de l’Europe de l’Est, elle parle le Yiddish (mélange d’allemand et d’hébreu parlé par les ashkénazes). Ma mère est la seule survivante de sa famille car mes grands parents et ma tante ont été déportés dans les camps d’extermination d’Auschwitz Etre juif ça voulait dire être victime et différents des autres, aussi avoir une histoire différente des autres. Nous ne faisions pas le fêtes juives à la maison, parce que ma mère avait rejeté Dieu et les lois juives à cause de la souffrance de la Shoah, ça nous manquait. De cela est venu que je me posais des questions sur Dieu. J’ai pu connaître l’ambiance des familles élevées dans les traditions des fêtes juives dans les colonies de vacances israélites, par mes amis qui m’invitaient pour le Shabbat, et quand j’ai déménagé pour habiter en Israël en 72, j’ai fait mes études et ai épousé un juif traditionnel. J’ai aussi essayé d’être Baal tchouva c’est à dire de revenir à la religion(manger cacher respecter Shabbat, les 613 commandements…)
Par ailleurs, ma vie était toujours instable, chaotique, mon mariage s’est transformé en divorce, ce qui m’a brisée, je changeais constamment de travail et je déménageais tout le temps, et je souffrais de manque d’amour et de points de repères pour la conduite de ma vie

Se poser des questions Dans ma vie je m’étais posé des questions sur la foi : à 16 ans, à un copain catho : comment c’est la foi en Dieu et plus tard même question au Rabbin de la communauté de Troyes que je connais bien. Mais pas de réponse. et ça renforçait ma recherche de Dieu. Un jour au cours d’une discussion, ma mère me dit que le messie c’est peut être Jésus… J’ai répondu  : « c’est impossible, les rabbins ne peuvent pas s’être trompés » Pourtant, une fois, dans le métro j’ai demandé » Si Jésus existe qu’il fasse un signe ». Puis de nouveau j’ai réessayé le judaïsme pour combler mon vide et aussi fait une psychothérapie pendant 2 ans

Entrer dans des églises Il y a 5 ans, le vide dans ma vie s’est fait encore plus pressant, et j’ai commencé à rentrer dans des Églises Catholiques (sans fréquenter la messe) j’y allais souvent et je pleurais beaucoup. Un jour, que je m’étais approché d’un crucifix, j’ai réalisé que c’était Jésus qui m’intéressait. Plus tard, dans la même semaine, J’ai voulu retourner à l’église mais la porte était fermée. Alors, en allant à mon travail, dans le bus, j’ai pensé que j’étais très déçue de ne pas pouvoir passer un moment de la journée dans la maison de Dieu et à cet instant j’ai eu une vision de Jésus avec un sentiment de paix profonde à l’intérieur de moi , comme s’il était venu exprès pour moi et que tous mes problèmes avaient disparus grâce lui.

Un tract Je me demandais à qui j’allai bien pouvoir me confier quand 15 jours plus tard je reçois un tract de juifs pour Jésus. A cause des tabous, chez les juifs on ne croit pas en Jésus, ça m’a été difficile, mais je suis venue quand même au bureau, le cœur battant. J’ai eu la joie et la surprise de me retrouver avec des juifs de tous pays qui m’entouraient avec chaleur et simplicité. Ils m’ont donné une Bible, j’ai lu l’évangile et je l’ai étudié avec eux tous les jeudis soir ; Chaque semaine, Kate jeune missionnaire Juive venait me voir à mon travail pour passer du temps avec moi à lire la Bible et prier pour moi. Elle me disais toujours God loves you et j’étais très touchée par l’amour et la bonté qui émanait des juifs pour Jésus. J’ai accepté d’aller dans une Église Evangélique avec une amie de l’association et puis j’ai reçu Jésus dans mon cœur comme mon Seigneur et sauveur dans ma vie.

Ce que c’est d’être juif Avec Jésus, le Messie du peuple d’Israël, j’ai vraiment compris ce que c’est que d’être juif, il donne du sens à mon identité juive, qui est de l’aimer de tout mon cœur et de le servir lui seul. ma vie a changé, je suis mariée et stabilisée, et je travaille avec juifs pour Jésus comme missionnaire depuis cette année

 

Publicités

Une Réponse

  1. Il y a eu beaucoup de souffrance, de tâtonnements et d’espoirs déçus, dans le parcours de cette jeune femme…Mais, tout ce cheminement lui a permis de murir, et quand enfin, elle a rencontré Jésus, elle a trouvé la paix et la joie…Et ce bonheur, elle a voulu le mettre au service des autres, pour leur faire connaître ce merveilleux cadeau…
    Le Seigneur avait un plan pour elle:il la voulait à son service..;et Il l’a testée pour éprouver lea profondeur de sa recherche…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :