En Toi, ma confiance

En Toi, ma confiance

Le Sauveur attire l’attention de ses disciples sur les oiseaux du ciel qui font retentir les airs de leurs chants de louange, sans se mettre en souci de leurs besoins. « Ils ne sèment ni ne moissonnent, dit-il, et pourtant, leur Créateur pourvoit à leurs besoins. » Le Sauveur demande : « Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? »

Le grand pourvoyeur de l’homme et des animaux ouvre sa main et subvient aux besoins de toutes ses créatures. Les oiseaux n’échappent pas à son attention. Il ne leur jette pas la nourriture dans leur bec, mais il leur donne du grain à recueillir. À eux le soin de réunir les matériaux de leur nid et de nourrir leurs petits. Ils se mettent au travail en chantant parce que le Père céleste les nourrit.

Enfant de Dieu et intelligent, n’as-tu pas plus de valeur que les oiseaux?  Si nous avons confiance en lui, l’Auteur de notre être, et Préservateur de notre vie, celui qui a mis en nous l’image divine, ne subviendra-t-il pas à nos besoins?

Matthieu 6:25-34

C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?

Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?

Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un

Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine

Publicités

Une Réponse

  1. La valse des saisons continue inlassablement sont cycle année après année!Dans toutes ces beautés nous voyons la main de notre divin Créateur!Les oiseaux chantent en signe de remerciement,alors,pourquo​i ne ferions-nous pas la même chose en sachant pertinemment que Dieu accorde à l’homme plus d’attention!Alors,pourquoi​ se plaindre!Regardons et voyons renaître la nature!Elle était morte,les arbres dénudés,et voici les jolis bourgeons qui fleurissent un peu partout!La nature va revêtir son vêtement d’apparat pour rendre honneur à la main du peintre qui l’a dessinée si adroitement!Mais si nous pensons à ce que Jésus a fait: »Sa mort a été constatée,mais n’est-Il pas revenu à la vie? »Comme ces arbres morts qui rennaissent enfin au printemps,Jésus vit pour toujours car pour chacun,c’est un printemps perpétuel qui ouvre nos bouches pour une louange continuelle au Dieu du ciel!Que nos coeurs aussi « réssuscitent » afin de servir Celui qui a prononcé pour nous »TOUT EST ACCOMPLI »!Il nous attend! A.D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :