Une histoire pro-vie bouleversante, Samuel Armas, et le point sur un semi-hoax qui circule depuis quelques années

La photo que vous voyez ici est bien réelle. Elle circule sur l’Internet depuis quelques années, et vous l’avez forcément vue passer. Il ne s’agit pas d’un hoax ni d’un canular, mais d’un cliché pris par un photographe pro-vie nommé Michael Clancy, et qui offre cette image à tous pour servir de témoignage.

L’image représente l’opération d’un enfant dénommé Samuel Armas (et non Arnas comme l’affirme le mail qui circule) le 19 août 1999, atteint d’un mal rare, la spina bifida. L’enfant est né sain le 2 décembre 1999.

Contrairement au semi-hoax qui circule, ces images n’ont pas été publiées en première page du New York Times mais, mieux encore, dans l’hebdomadaire USA Today.

Le reste du courrier qui circule est exact. Julie Armas, la mère du bébé qu’on peut voir sur la photo, est infirmière en obstétrique. Elle avait entendu parler des opérations remarquables du chirurgien Joseph Bruner, sur des enfants qui sont toujours à l’intérieur de l’utérus. Le médecin extirpe l’utérus du ventre de la mère, fait une petite incision et peut ainsi opérer le fœtus.

Dans la brochure « L’histoire de Samuel », le photographe Michael Clancy raconte: « Quand l’opération a commencé, les médecins ont fait une petite incision dans l’abdomen pour accéder à l’utérus qu’ils ont sorti et placé sur la mère. Une autre incision a alors été pratiquée sur l’utérus lui-même, mais le fœtus est demeuré à l’intérieur pendant l’opération. C’est alors qu’un miracle s’est produit. Alors que le chirurgien terminait l’opération, il m’a questionné sur la vitesse de mon film et m’a demandé si j’avais saisi un mouvement. Personne à ce moment-là ne touchait à l’utérus mais il bougeait. Tout à coup, l’enfant a sorti un bras à l’extérieur, puis l’a rentré, ne laissant sortie qu’une minuscule main. J’ai commencé alors à prendre des photos. »

Il poursuit: « Le médecin s’est penché sur le fœtus et a soulevé la petite main. Samuel Alexander a alors attrapé le doigt du chirurgien. Celui-ci a secoué gentiment son doigt et le bébé l’a serré très fermement. Puis la main s’est retirée à l’intérieur et le médecin a commencé à coudre l’incision pour fermer l’utérus et compléter l’opération. Une infirmière m’a demandé ce qui s’était passé parce que j’avais crié ‘Wow ! stupéfiant!’. Intérieurement, je me disais que de tout ce que j’avais vécu et accompli dans ma vie, cet événement était le plus significatif. Le lendemain de la publication de cette photo (dans USA Today), un homme de Saint-Louis m’a appelé et m’a dit ‘je dirige 14 centres d’urgence pour femmes enceintes en détresse et je veux que vous sachiez que votre photo sauve des vies’. Plusieurs personnes m’ont également envoyé des courriels pour me dire que cette photo avait changé leur vie. »

La réalité est pourtant moins romantique. Le médecin qui a pratiqué l’opération rapporte une autre version des faits. Au moment où il s’apprétait à recoudre l’utérus, l’enfant alors sous anesthésie a eu un geste réflexe, et le chirurgien a délicatement remis la main en place. « C’est devenu une légende urbaine », assure Bruner (avec un seul N), « l’enfant et sa mère étaient sous anesthésie et n’avaient conscience de rien ».

Il n’en demeure pas moins que cette magnifique photo demeure, comme le dit Michael Clancy lui-même, un fabuleux hymne à la Vie ! Elle peut très certainement être utilisée pour sensibiliser aux questions pro-vie nos contemporains, mais faisons bien attention à ne pas colporter à nos carnets d’adresses des informations incomplètes ou partiellement erronées, cela pourrait produire l’effet contraire à celui recherché.

Texte du semi-hoax qui circule: Les photos que vous allez voir ont commencé à circuler au mois de novembre 2002, et ont été considérées comme « les photos de l’année ».  L’une d’entre elles fut publiée en première page du New York Times. L’auteur de l’article qui les illustrait  y a vu un merveilleux hymne à la Vie. Samuel Arnas est âgé de 21 semaines sur ces photos. Il était atteint d’une spina bifida, une malformation qui ne laisse aucune chance de survie, à moins d’avoir recours à une intervention intra-utérine. L’opération se déroula dans de bonnes conditions et était pratiquement terminée lorsque Samuel sortit sa petite main, et s’accrocha au doigt du médecin, stupéfait. Le Docteur Brunner affirma avoir ressenti la plus forte émotion de sa vie, lorsque la main de Samuel saisit son doigt, comme pour le remercier du cadeau qu’il venait de lui faire en lui redonnant l’espoir de la vie. Samuel continua à lui serrer le doigt pendant de longues secondes, ce qui permit à son équipe de prendre ces photos. Et voilà Samuel, quelques mois plus tard. Sa vie est normale à 100%.

Samuel à quelques mois :

Samuel âgé de 4 ans (cliché 2003, The New Republic)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :