AIMER

AIMER LES FRERES ET SOEURS

1 Jean 3:14  » Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. « 

Il ne s’agit pas là de l’amour ordinaire, mais de l’amour avec lequel nous aimons les frères. Si quelqu’un n’a pas en lui un tel amour pour les frères, la Bible dit qu’il « demeure dans la mort ».

Nous pouvons comprendre que quelqu’un n’ait aucun sentiment ni aucune attirance pour les autres croyants avant de croire. Mais il serait très étrange qu’une fois qu’il croit, il n’ait toujours aucun sentiment ni aucune attirance pour les autres croyants. Sa foi n’est peut-être pas tout à fait sincère. « Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. » Avant, cette personne était morte. Je crains bien qu’elle soit encore morte, parce que la foi se base sur l’amour. La sincérité de l’amour de quelqu’un dépend de sa foi…

1 Jean 3:15  » Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.  » Nous ne pouvons pas imaginer que quelqu’un puisse encore commettre un meurtre après être devenu chrétien. La Bible nous dit que détester son frère, c’est commettre un meurtre… Si quelqu’un déteste les frères, cela prouve qu’il n’y a pas d’amour en lui. Cela signifie que la vie éternelle n’est pas en lui.

Les enfants de Dieu peuvent être dans de nombreuses conditions différentes, mais ils ne peuvent jamais haïr. Si un frère est offensif d’une certaine manière, nous ne l’apprécierons peut-être pas beaucoup dans notre coeur. Si un frère a commis un péché méritant l’excommunion, nous pouvons parler de lui avec indignation. Si un frère a fait quelque chose d’extrêmement inique nous pouvons le reprendre sévèrement devant le Seigneur. Mais nous ne pouvons jamais haïr nos frères. Si un frère hait un autre frère, la vie éternelle n’est pas en lui.

Tout enfant de Dieu a une vie suffisamment riche pour aimer tous les frères et soeurs. À partir du moment où quelqu’un appartient au Seigneur, il mérite l’amour du croyant. Notre amour pour n’importe quel frère doit être le même que notre amour pour tous les frères. L’amour fraternel qui est appliqué à un frère doit l’être de manière égale à tous les frères. Ce genre d’amour pour les frères ne fait pas de distinction. Tant que quelqu’un est un frère, il mérite cet amour. Si quelqu’un déteste un frère, cela prouve qu’il n’a pas la vie éternelle en lui. Il n’est pas nécessaire qu’il déteste tous les frères. Il suffit qu’il déteste un seul frère, pour prouver qu’il n’a pas l’amour fraternel en lui. L’amour fraternel dont nous parlons est un amour qui aime tous les frères…

Sous des circonstances habituelles, si un frère a fait des choses qui vous irritent, vous pouvez l’exhorter et le reprendre, mais vous ne pouvez pas le haïr. S’il a fait quelque chose qui vous provoque, vous pouvez vous mettre en colère contre lui et le reprendre sévèrement. Mais il ne doit y avoir en vous aucune haine. Si vous n’avez pas l’intention de le restaurer et que votre but est simplement de l’attaquer et de l’abattre, cela prouve que vous êtes moins qu’un frère. Le frère dont il est question dans Matthieu 18 a parlé à l’Église parce qu’il voulait gagner son frère. Tout dépend de savoir si votre but est d’abattre votre frère ou de le gagner. C’est là une question très sérieuse. Nous ne devons pas la prendre à la légère.

… Lorsqu’un jeune messager la apporté à David la nouvelle de la mort de Saül, David a saisi ses vêtements et les a déchirés. Il s’est lamenté, il a pleuré et jeûné jusqu’au soir:  2 Samuel 1:11-12  » David saisit ses vêtements et les déchira, et tous les hommes qui étaient auprès de lui firent de même. Ils furent dans le deuil, pleurèrent et jeûnèrent jusqu’au soir, à cause de Saül, de Jonathan, son fils, du peuple de l’Éternel, et de la maison d’Israël, parce qu’ils étaient tombés par l’épée… »

Quand quelqu’un lui a appris la mort d’Absalom, David était très ému. Il a pleuré disant : 2 Samuel 18:33  » Alors le roi, saisi d’émotion, monta dans la chambre au-dessus de la porte et pleura. Il disait en marchant: Mon fils Absalom! mon fils, mon fils Absalom! Que ne suis-je mort à ta place! Absalom, mon fils, mon fils!  » Saül était un roi qui haïssait David et Absalom était le fils rebelle de David. Pourtant, David a pleuré quand ils sont morts. Il devait mener des batailles et il devait juger, mais il ne pouvait pas retenir ses larmes.

Frères et soeurs, si quelqu’un juge et condamne, mais n’a ni larmes ni tristesse, cela prouve que cette personne ne connaît rien à l’amour fraternel. Si quelqu’un reprend un frère dans le seul but de l’abattre, cette personne n’a pas d’amour en elle, seulement de la haine. Haïr les frères, c’est les tuer ! C’est une affaire très sérieuse…

1 Jean 4:20-21  » Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas? Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère…  »  Ici, Jean nous montre qu’aimer son frère, cela revient à aimer Dieu. Celui qui n’aime pas son frère qu’il voit ne peut pas aimer Dieu qu’il ne voit pas. Nous devons aimer les frères si nous voulons aimer Dieu. Tel est le commandement que nous avons reçu de Dieu.

Nous devons être prudents et ne rien faire qui puisse offenser l’amour. Nous ne devons pas offenser nos frères à la légère. Nous devons nous aimer les uns les autres, et nous devons honorer l’amour fraternel qui a été placé dans notre coeur… Dieu a placé en nous un coeur, afin que nous l’utilisions pour servir et aider les frères. Nous devons permettre à cet amour fraternel de croître, de se fortifier et de grandir en puissance.

1 Jean 3:17  » Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui?  » Jean ne dit pas : « Comment l’amour des frères demeure-t-il en lui ?  » Il dit :  » Comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui ?  »  parce que l’amour de Dieu est l’amour des frères, et l’amour des frères est l’amour de Dieu. L’amour de Dieu ne demeure pas dans quelqu’un qui ferme coeur à son frère. Il ne peut pas se tromper lui-même en disant : « Bien que je n’aime pas mon frère, j’aime Dieu. » Notre relation avec les frères vient de notre relation avec Dieu. Si nous ne sommes pas en relation avec nos frères, cela indique que nous ne sommes pas en relation avec Dieu. Si nous rejetons nos frères, l’amour de Dieu n’est pas en nous.

IV. COMMENT AIMER LES FRÈRES 1 Jean 3:16  » Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.  » Que signifie aimer les frères ? Jean explique. Nous ne savons ce qu’est l’amour qu’en voyant comment le Seigneur a donné Sa vie pour nous. Jean continue en disant : « Nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. » Aimer les frères, c’est accepter de se mettre soi-même de côté pour les servir. C’est accepter de renoncer à soi-même pour la perfection des autres et avoir un coeur qui accepterait même de donner sa vie pour les frères.

1 Jean 3:16-18  » Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui? Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité…  »

1 Jean 4:10-12  » Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous…  » Ceci nous montre que notre amour pour Dieu et notre amour les uns pour les autres ne peuvent pas être séparés. L’amour de Dieu est perfectionné en nous si nous nous aimons les uns les autres. Aujourd’hui, Dieu a mis beaucoup de frères devant nous pour que nous puissions exercer notre amour pour Dieu. L’amour de Dieu est perfectionné en nous si nous nous aimons les uns les autres. Nous ne devons pas dire vainement que nous aimons Dieu. Nous devons apprendre à aimer les frères d’une manière réelle. Il est vain de simplement parler d’amour. Notre amour pour Dieu doit s’exprimer par notre amour pour les frères…

1 Jean 5:2-3  » Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. Car l’amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,.. « … Si nous choisissons de ne pas obéir, simplement parce que nous avons peur d’offenser quelqu’un en obéissant, nous ne pourrons pas avancer, et eux non plus ne pourront pas avancer. Nous devons apprendre à aimer Dieu, et nous devons garder tous Ses commandements. C’est en l’aimant et en gardant Ses commandements que nous savons que nous aimons Ses enfants. Nous devons garder tous les commandements de Dieu. C’est là la seule façon d’amener les enfants de Dieu à l’obéissance.

Supposons que vos parents ne vous autorisent pas à croire au Seigneur. Que devez-vous faire ? Allez-vous renier le Seigneur pour les aimer ? Si vous les écoutez et que vous reniez le Seigneur, vous n’exercez pas l’amour ! Si vous ne les écoutez pas et que vous croyez au Seigneur, ils seront peut-être en colère contre vous pour un temps, mais vous aurez ouvert la voie pour qu’ils croient au Seigneur. C’est cela, l’amour !

Cependant, nous ne devons pas offenser nos parents par notre attitude ni par nos paroles. Il est bon que nous obéissions et que nous suivions les commandements de Dieu, mais nous ne devons pas offenser nos parents par notre attitude ni par nos paroles. Nous devons tenir ferme à la vérité de Dieu, et en même temps, nous devons garder l’amour. Nous devons apprendre à être justes dès le début de notre vie chrétienne. En même temps, nous ne devons pas abandonner l’amour. N’accentuez pas la sainteté de la vie de Dieu au détriment de l’amour qui se trouve dans Sa vie. Ces deux aspects doivent être équilibrés. Nous voulons obéir à Dieu, mais nous devons obéir dans une attitude de douceur. Il ne faut en rien offenser l’amour. S’il y a quelque chose à faire, faites-le. Mais ne faites jamais rien qui offense l’amour. Nous devons être doux dans notre attitude. Même quand il y a des divergences d’opinions parmi les frères, nous devons toujours rester doux. Nous devons être remplis d’amour quand nous disons à notre frère : « Frère, combien je désirerais voir ce que tu as vu ! Mais Dieu m’a montré autre chose, et je n’ai pas le choix, je dois Lui obéir. » Nous ne devons ni abaisser le niveau d’exigences de la Parole de Dieu, ni offenser l’amour. D’un côté, soyons obéissants envers Dieu et d’un autre côté, aimons. Nous devons montrer à notre frère que nous n’agissons pas pour nous-mêmes, nous le faisons parce que la Parole de Dieu le dit. Notre attitude doit être juste et nous devons être remplis de douceur. Nous gagnerons ainsi beaucoup de frères et de soeurs.

V. LE RESULTAT DE L’AMOUR 1 Jean 4:16  » Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.  » C’est la deuxième fois dans cette épître que nous rencontrons l’expression « Dieu est amour ». Puisque Dieu est amour, Il veut que nous aimions les frères et que nous demeurions dans l’amour. Dès que nous demeurons dans l’amour, nous demeurons en Dieu.

1 Jean 4:17-18  » Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement. La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour…  » Un Jean 4 est le seul passage dans la Bible toute entière où il nous est dit comment tenir ferme devant le trône du jugement. Ce passage nous livre le secret : demeurez dans l’amour. Demeurer dans l’amour, c’est demeurer en Dieu. Nous aurons de l’assurance au jour du jugement quand cet amour sera parfait en nous.

Nous ne devons avoir qu’une seule pensée envers nos frères et nos sœurs :  l’amour. Nous devons les gagner et chercher leur intérêt. Il ne doit y avoir aucune haine, seulement de l’amour. Cette pratique est pour nous un entraînement. Un jour, notre être tout entier demeurera dans l’amour, et l’amour aussi demeurera en nous. Alors nos vies sur la terre seront libérées de toute peur. Il n’y a pas de crainte dans l’amour. Quand nous nous tiendrons devant le siège du jugement, nous n’aurons peur de rien. Cette vie d’amour oeuvrera parmi nous jusqu’à ce que la peur ait disparu. Le fruit de l’Esprit, l’amour nous donnera l’assurance pour tenir ferme devant le trône du jugement.

Nous avons déjà vu qu’aimer les frères, c’est aimer Dieu. Notre amour pour les frères amènera notre amour pour Dieu à la perfection. Nous pouvons aimer les frères à tel point qu’il n’y ait plus en nous de crainte envers les frères. Aimer les frères et aimer Dieu sont deux choses qui vont toujours ensemble. Nous devons aimer les frères sur la terre si nous voulons aimer Dieu. Ainsi, l’amour sera perfectionné en nous, et nous aurons l’assurance au jour du jugement. C’est là quelque chose de merveilleux.

Puissions-nous tous commencer à apprendre l’amour des frères dès le début de notre vie chrétienne ! Puisse la vie de l’amour jaillir à travers nous !   Extraits d' »aimer les frères » des « Dossiers pour nouveaux convertis »

Watchman Nee

Publicités

Une Réponse

  1. Si nous voulons progresser avec Dieu,nous devons avoir sans cesse de l’amour dans le coeur.Aimer le Seigneur,son prochain et les créations de Dieu.D’ailleurs n’a-t-il pas dit :les deux plus importants commandements sont :Tu aimeras le Seigneur de tout ton coeur,de toute ton âme et de tout ton esprit et ton prochain comme toi-même

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :