Guerre économique et numérique

Guerre économique et numérique
Selon certains, le plus gros de la crise est derrière nous. Ce n’est de manière évidente pas l’avis de tous les économistes. La guerre continue à faire rage entre la City de Londres, la plus grosse Bourse mondiale, Wall Street et l’Europe. La spéculation va toujours bon train. Des milliards d’euros ont été injectés dans les banques pour reporter le problème et tenter de le conjurer. On anesthésie le corps pour qu’il ne sente pas la douleur. Mais le mal est toujours là. De manière évidente, les Etats-Unis, en pleine déroute économique, perdent le leadership du monde. On se détourne d’eux et leur parole n’a plus autorité. Les pays émergents redressent la tête et n’hésitent plus à opposer leur véto à l’oncle Sam. Absente lors des derniers grands conflits mondiaux, la guerre numérique, en parallèle de la guerre économique, fait rage. Israël bloque avec un virus le programme militaire iranien. Les Anonymous sabotent les sites officiels de la Chine. Partout, la menace d’un pétrole hors de prix menace le niveau de vie de chacun… Sinon, puisque vous me le demandez, tout va très bien, Madame la marquise.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :