L’homme avait fait avec le diable un pacte à mon sujet et je l’ai laissé faire, car j’étais moi-même mauvais. En échange, je devais combattre les chrétiens

Colombie : Un ancien soldat change de vie

Au sein des groupes armés paramilitaires, l’occultisme est courant et il n’est pas rare que les soldats de la guérilla fassent des pactes sataniques.

Luis est un jeune homme de 26 ans. Il habite une région déchirée par les combats. Quand il était petit, il avait des talents pour le foot et on lui prédisait un grand avenir.

Mais sa famille était trop pauvre. Il dû abandonner l’école et travailla d’abord comme employé, puis, à 19 ans, joignit les rangs d’un groupe paramilitaire. Rapidement, il plongea dans l’occultisme : « Un jour, un homme m’a approché et m’a donné une amulette » raconte-t-il. « Il m’expliqua que cela me protégerait des dangers et m’aiderait à tromper la mort. Cet homme invoqua Satan et prononça mon nom. J’ai ressenti quelque chose de bizarre. A partir de ce moment là, je me suis habitué à vivre en compagnie de démons. Au début, je ne savais pas exactement qui ils étaient. Mais après, j’ai compris que». l’homme avait fait avec le diable un pacte à mon sujet et je l’ai laissé faire, car j’étais moi-même mauvais. En échange, je devais combattre les chrétiens

Luis s’est mis à menacer les pasteurs et tous ceux qui enseignaient la Bible. Il sema la terreur dans les réunions et rassemblements chrétiens. Il ferma des églises, maltraita les croyants, dans l’unique but de les faire taire. Un jour, Luis a été gravement blessé par l’explosion d’une grenade. C’est là qu’il implora l’aide de Dieu… et il fut guéri miraculeusement. La vie de Luis ne fut plus jamais la même. Onze mois plus tard, il renonça aux armes et à l’occultisme. Il commença un difficile processus pour réintégrer la société. Aujourd’hui, il est engagé dans une église. Il fait partie de ces centaines de combattants qui ont laissé les armes pour suivre l’appel de Jésus-Christ, mais il vit sous la menace des représailles.

Depuis quarante ans, plusieurs départements de la Colombie sont le théâtre de combats incessants. Deux groupes paramilitaires, les Forces armées révolutionnaires (FARC) et l’Armée de libération nationale (ALN) se battent pour le contrôle des départements d’Arauca, Cauca et Narino.

Les témoignages d’anciens soldats de la guérilla montrent bien à quel point cette guerre civile est dominée par des forces ténébreuses. Cependant, la lumière continue à briller dans les ténèbres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :